À lire aussi : Débuter

Alizée MORIN-REPINCAY

Ahh les grands espaces, la liberté, une Nature préservée… J’ai décidé de ne pas me laisser faire et d’apporter ma propre petite brique à l’édifice de la protection de l’environnement ! Passionnée de voyages, de rencontres et de découvertes, je recherche les moyens d’agir activement pour une protection efficace et durable des écosystèmes.
Première étape : comprendre le monde qui m’entoure. C’est donc tout naturellement que je me suis dirigée vers l’éthologie pour étudier le comportement animal et ses interactions avec l’environnement. Après une première grande mission sur des gazelles à Djibouti, j’ai pu constater sur le terrain qu’une forte implication des populations était réellement indispensable à l’élévation de l’espérance de vie d’un projet de conservation de territoire. Adulte, enfant, ville ou nation, tout le monde est concerné et c’est ensemble qu’il faut penser le monde de demain.
Deuxième étape : comment organiser les programmes de conservation. Passionnée par la mer et les océans, j’ai trouvé ma spécialité dans la gestion des écosystèmes marins. Je pratique la voile, la plongée et je m’intéresse à toutes les bestioles marines, grosses comme petites ! Pas évident d’être là au bon moment, mais je m’initie aussi à la photographie sous-marine. Et en ce moment je travaille comme scientifique sur des gros bateaux de pêche pour avoir une idée de la santé des stocks de poissons en Atlantique et Méditerranée. Je vis donc à moitié sur terre et en mer !
Avec OSI, j’agis pour la Nature et m’investi dans des programmes des sciences participatives qui apportent réellement des informations primordiales à la préservation des écosystèmes, souvent fragiles.
Alors ACTION, retroussons nos manches et…larguez les amarres à la découverte des océans et de leurs secrets sur le programme CETIS !